Archives de catégorie : Trucs et astuces

Comment apporter plus d’oxygène à votre sang .

Comment apporter plus d’oxygène à votre sang
Lorsque vous gonflez votre cage thoracique, l’air pénètre dans vos poumons. Cet air frais est composé de près de 21 % d’oxygène, mais, après s’être mélangé à l’air « vicié» de vos poumons, il atteint
les alvéoles et ne contient plus qu’environ 14,5 % d’oxygène.
Nous avons environ 750 millions d’alvéoles. Ces sacs
minuscules permettent à l’air d’entrer en contact avec une double <
membrane très fine sur une surface totale étonnante, de la taille
d’un petit immeuble urbain. De l’autre côté de cette membrane,
le sang coule dans les vaisseaux capillaires pulmonaires. Du fait
que la pression de l’oxygène situé dans les alvéoles est deux fois
et demie plus importante que la pression de l’oxygène de ce sang
veineux, les molécules d’oxygène diffusent à travers la men
brane et dans vos globules rouges.
Votre système respiratoire améliore sa capacité d’apporter <
de l’air frais à votre sang. Ce phénomène implique plusieurs
transformations : le diaphragme devient plus grand et plus fort
et les autres muscles respiratoires plus puissants et plus souples
si bien que vos poumons peuvent augmenter de volume et se
contracter davantage, permettant à un volume d’air plus
important de pénétrer dans les poumons. Le tissu alvéolaire se
développe, les alvéoles sont plus nombreuses et l’oxygène diffuse
ainsi plus facilement dans le sang.
Les physiologistes ont montré qu’un coureur inspire six fois
plus d’oxygène que son sang ne peut en transporter. Bien que
cela soit certainement vrai d’un point de vue technique, c’est
une mince consolation pour vous lorsque vous haletez. On pense
que cette respiration supplémentaire est nécessaire à l’élimina
tion des déchets. Les physiologistes pensent que certains exercices
sont si intenses que le sang quitte les poumons en ne transportant
qu’une charge incomplète d’oxygène. Si vous êtes de ceux qui
essaient tout ce qui pourrait les améliorer, vous essaierez de
développer votre ventilation.
De nombreux entraîneurs et coureurs pensent qu’on n’a pas
besoin de faire d’efforts pour respirer convenablement puisque
la quantité d’air respirée est automatiquement réglée par les
besoins de l’organisme. Ce processus est le résultat complexe des
effets de l’oxygène, du dioxyde de carbone, de l’acidité de votre
sang et de mécanismes nerveux.

Ben Kamel auteur de nombreux livres sur la remise en forme et la musculation.
Si vous souhaitez en savoir plus veuillez visiter le site
http://www.comment-se-muscler.com

Source: http://www.contenulibre.com/64-exercice

Connaissez vous le stylisme culinaire?

Connaissez vous le stylisme culinaire?
<p>Un plat cuisiné, une recette ou plus généralement de la nourriture, mis en scène pour illustrer une photo de magazine, un panneau publicitaire, un dépliant marketing ou une pub à la télévision,  sont toujours le fruit du travail du styliste culinaire.
Le styliste culinaire est à la nourriture ce qu’est le maquilleur aux acteurs ou aux présentateurs télé. A lui d’embellir le sujet culinaire avant le travail du photographe ou du caméraman.
Ce métier, à la croisée des métiers de photographe, sculpteur et cuisinier, et fort méconnu du grand public, reste un métier d’accès difficile même si la demande devient de plus en plus forte.
C’est un métier qui demande une grande disponibilité surtout au début et il ne faut pas hésiter à répondre aux demandes de photos destinées aux emballages de produits alimentaires ou de prospectus de grande distribution même si ce sont des tâches sans aucune créativité.
Mais les stylistes culinaires préfèrent bien évidemment les travaux à forte valeur ajoutée où ils peuvent libérer toute leur créativité. Habiller les plats de base de façon à les rendre appétissants et attractifs, toiletter dans les moindres détails chaque ingrédient disposé très précisément, les griller au mini chalumeau pour les finitions, les parsemer de fausses petites fioritures en plastique pour enrichir l’effet visuel, régler les éclairages, et définir le décor d’arrière plan, voilà les domaines dans lesquels les stylistes culinaires aiment s’exprimer.
Il n’existe pas de formation ni d’école formant à ce métier pas plus que de diplôme officiel, et la plupart du temps il faut apprendre sur le tas, par connaissance en se constituant un réseau. La meilleure façon de démarrer est de trouver un styliste culinaire déjà installé et de préférence reconnu dans le milieu, qui accepte de vous prendre comme assistant ou stagiaire afin de pouvoir se confronter au milieu et se faire connaître. Vous pourrez apprendre tous ses trucs si il veut bien vous les dévoiler et transmettre son expérience et son savoir faire. Plus le styliste sera connu et plus le démarrage sera facile.
C’est un métier où l’activité est très irrégulière et il faut pouvoir assumer des variations d’activité importantes. On peut passer un mois sans rien faire et le mois d’après enchaîner les prise de vues et les rendez vous sans interruption et il n’est pas rare de travailler plus de 60 heures par semaine. C’est un métier qui demande beaucoup de motivation, beaucoup d’énergie et une bonne santé, mais par ailleurs très varié, enrichissant et passionnant.

Une solution naturelle pour perdre du poids sainement.

Une solution naturelle pour perdre du poids sainement.
Il y a des gens qui regardent une diète comme étant une période où sacrifices et difficultés prennent place au lieu de regarder leur nouveau style de vie à bien s’alimenter. Juste à manger de bons aliments ou une combinaison de bons aliments vous pouvez perdre du poids et améliorer votre santé. Saviez-vous que les sucres artificiels peuvent vous faire prendre du poids ou, à tout le moins, vous empêcher de perdre du poids. C’est pourtant vrai! Les boissons ‘douces’ diètes, les collations diètes, les aliments transformés et les sucres artificiels que vous mettez dans votre café maintiennent les gens obèses. Le gros problème se situe au niveau de votre foie. Une des fonctions principale du foie est de dissoudre tout ce qui entre dans le corps à partir de légumes nutritifs jusqu’à la malbouffe.
Les aliments naturels sont toujours le meilleur atout. Un des plus vieux mythe est que la margarine serait meilleure que le beurre. C’est tout à fait le contraire! La vérité est que le beurre et les autres gras saturés naturels ne sont pas la cause des maladies cardiaques qui est une des causes principales de mortalité au pays. Ce sont les aliments transformés et emballés et la surconsommation d’huile raffinée qui cause autant de maladies dont le diabète, le cholestérol et la haute pression que nous pouvons ajouter à cette liste.
Voilà seulement deux exemples sur comment prendre une diète et l’incorporer à la vie de tous les jours. Il est important d’être bien conseillé avant d’entreprendre une diète et informez-vous auprès d’un spécialiste de la santé. La diète est  une science alimentaire en soi car certains aliments peuvent vous faire perdre du poids et d’autres n’auront aucun effet sur vous. C’est toujours excitant de savoir qu’une bonne combinaison alimentaire reliée à des informations professionnelles peuvent non seulement vous faire perdre du poids mais aussi maintenir votre corps en santé et certainement prolonger votre vie.

Couscous de ma grand-mère : le couscous à l’agneau authentique !

couscous de ma grand-mère : le couscous à l’agneau authentique !

ingrédients : pour 8 personnes
16 morceaux d’agneau, répartis entre collier, épaule et gigot.
Légumes : 4 carottes, 4 ou 5 navets, 2 gros artichauts ou 6 petits, 3 ou 4 petits poireaux, 3 courgettes, une poignée ou plus de haricots mi-secs (en saison), 1 poivron rouge et un vert, 1 boîte de pois chiches en conserve
1 kg de semoule de couscous grain moyen
paprika, cumin, ras el hanout, harissa, sel, poivre, huile d’olive, huile d’arachide, 50g de beurre, 1 citron
Ustensiles :
1 couscoussier ,1 bassine en plastique ou émail destinée à brasser la semoule du couscous et réservée à cet effet.
De l’huile de coude en bonne quantité !

Pour manger le couscous à 13 heures :

9 heures
Epluchez les carottes, les navets, rincez-les et découpez-les en morceaux assez gros. Rincez les poivrons, ôtez le pédoncule, coupez-les en deux dans le sens de la longueur, ôtez les graines et les côtes, puis coupez en lamelles d’un cm de large dans le sens de la hauteur.
Nettoyez les poireaux, coupez en laissant un peu de vert. Fendez les ensuite en 4 dans le sens de la longueur, en laissant la moitié inférieure du blanc intacte afin qu’ils ne se défassent pas à la cuisson.
Tournez les artichauts avec un couteau. (Cela consiste à coupez les feuilles extérieures de l’artichaut en le tournant, jusqu’à ce qu’apparaisse le fond. Coupez les feuilles à 1cm au dessus du fond s’il s’agit de petits artichauts, à raz s’ils sont gros. Coupez ensuite les fonds en 4 ou en 8 suivant la taille. Enlevez le foin. Frottez les coeurs d’artichaut avec un demi-citron pour éviter qu’ils noircissent.
10 heures Faites chauffer une grande casserole d’eau. Pendant que l’eau chauffe, faites revenir les morceaux de viande dans le couscoussier à l’huile d’arachide (très important, il faut de l’arachide et non de l’olive pour cette partie de la recette). Une fois dorés, Egouttez et réservez les morceaux de viande.
Faites revenir ensuite les poireaux, les carottes et les poivrons, en plusieurs fois si nécessaire. Jetez ensuite éventuellement le surplus d’huile, ajoutez la viande réservée, recouvrez d’eau chaude, puis ajoutez encore 3 louches d’eau chaude.
Salez, poivrez, ajoutez une c.a.s. de paprika pour donner un peu de couleur à la semoule, une de ras el hanout (ou 2 de paprika si vous n’avez pas de ras el hanout). Il est 10 h 30, vous pouvez souffler un peu.
Laissez cuire à petit bouillon jusqu’à 11 h. Ajoutez les mi-secs si vous en avez. à 11h 30 ajoutez les courgettes.
A midi, disposez la semoule dans la bassine réservée à cet effet. Arrosez-la d’un verre d’eau salée. Brassez et laissez gonfler 15mn. Au bout de ce temps, brassez la semoule en cassant les grumeaux. Arrosez d’un filet d’huile d’olive et brassez à nouveau. Mettez le deuxième étage sur le couscoussier. Enroulez un torchon humide sur lui-même et faites un noeud avec le torchon entre les deux étages du couscoussier, afin que la vapeur ne s’échappe pas. Versez la semoule dans la partie haute du couscoussier. Couvrez et laissez cuire 15mn. Au bout de ce temps, sortez la semoule et versez-la dans la bassine. Brassez le couscous avec une fourchette en bois (c’est chaud) puis à la main, en éliminant les grumeaux. Ajoutez une louche de bouillon, Brassez à nouveau, jusqu’à ce que la semoule ait bien absorbé le bouillon. .
Ajoutez une c.a.s. de cumin bien pleine dans le bouillon et brassez.
Remettez la semoule dans la partie supérieure du couscoussier pour un quart d’heure. Versez à nouveau dans la bassine. Brassez, supprimez les grumeaux, ajoutez une nouvelle louche de bouillon, voire deux, salez la semoule et goûtez-la pour le sel. Remettez une dernière fois la semoule dans le haut du couscoussier pour 15mn. Pendant ce temps, égouttez et rincez les pois chiches.
Quand le temps est écoulé, versez la semoule pour la dernière fois dans la bassine, éliminez les grumeaux s’il en reste. Goûtez la semoule et salez-la au besoin. Ajoutez un filet d’huile d’olive, 50g de beurre et brassez bien. Couvrez d’un torchon en attendant de passer à table. Goûtez le bouillon et relevez-le au besoin en sel, cumin. Ajoutez les pois chiches. Préparez la sauce piquante en délayant 2 c.a.s. de harissa (ou plus !) dans un petit bol de bouillon.
Servez la semoule dans un plat, la viande dans un second et les légumes et le bouillon dans un troisième.
Bon appétit, le couscous est prêt, vous avez bien mérité un coup de rosé bien frais !

Cette recette de couscous est à une nuance près celle de ma regrettée grand-mère Marcelle, telle qu’elle figure dans mon livre. Eh, mais vous ne connaissez pas le couscous de ma tante Georgette, aux boulettes et à la marjolaine ? Et bien vous la trouverez dans le livre.

Nota : pour débutez prenez de la semoule moyenne, qui fait moins de grumeaux. Ensuite, si ça vous chante, essayez la semoule fine qui est plus délicate à préparer. Quant à moi, je préfère la texture de la semoule de couscous moyenne. A vous de voir…

Tajine de poulet au olives et au citron confit.

tajine de poulet au olives et au citron confit

ingrédients : 250g d’olives vertes – 1 citron confit en saumure – 1 poulet – un morceau de gingembre (gros comme le pouce) – un bouquet de coriandre – sel poivre – un verre de vin blanc sec – huile d’olive – 6 échalotes ou deux oignons – 50cl d’eau chaude ou de bouillon
découpez le poulet en morceaux. Faites-les revenir à l’huile d’olive dans une sauteuse ou une cocotte. Quand les morceaux sont bien dorés, ôtez-les et réservez. Faites ensuite revenir les oignons ou échalotes. Quand ils sont dorés, remettez le poulet, puis ajoutez le verre de vin. Attendez quelques secondes que l’alcool s’évapore, puis ajoutez l’eau chaude ou le bouillon jusqu’à couvrir à peine les aliments. Ajoutez ensuite le bouquet de coriandre rincé et noué avec une ficelle de cuisine, puis le gingembre découpé en allumettes. Salez. Laissez cuire à petit bouillon pendant 3/4 d’heure, jusqu’à ce que le poulet soit bien tendre. Pendant ce temps, faites dessaler les citrons confits : coupez-les en quartiers et laissez-les dessaler une demi-heure dans un récipient rempli d’eau. Egouttez puis découpez ensuite les citrons en petits cubes d’un demi centimètre d’arête. 10mn avant la fin de la cuisson ajoutez les citrons confits dans le plat. Ajoutez ensuite les olives, que vous aurez pris soin de bien égoutter. A cuisson, ôtez le bouquet de coriandre, poivrez, et servez avec du riz basmati ou de la semoule

Il s’agit ici de citrons confits dans le sel et non dans le sucre. On les trouve généralement dans les commerces qui vendent des olives et des fruits confits, mais également en supermarchés au rayon condiments, en bocaux de verre, prédécoupés en petits cubes. On peut également les préparer soi-même : lire la recette des citrons confits pour ne pas perdre le bouquet garni dans la cocotte, il suffit de l’attacher par un bout de la ficelle à une poignée de la cocotte. ce plat est ma version du célèbre tajine marocain qui comprend différentes variaitons

Comment obtenir un parfum discount directement chez vous.

Comment obtenir un parfum discount directement chez vous

Nombreuses sont les femmes qui aiment les parfums de créateurs et sont persuadées que le seul moyen de se les procurer et au prix fort dans un grand magasin ou une parfumerie. La vérité, cependant, est que personne ne devrait payer le prix fort pour un parfum. Un parfum pas cher ne signifie pas automatiquement qu’il ne sera pas d’aussi bonne qualité que celui vendu en parfumerie. La différence de prix s’explique par le montant du profit recherché et les coûts engendrés qui sont beaucoup plus importants dans les grands magasins qu’en ligne. La prochaine fois que vous avez besoin de recharger votre stock de parfums, allez d’abord faire un tour en ligne sur les nombreux sites qui proposent des prix réduits parfois de plus de moitié, avant de vous ruer dans les parfumeries.

La raison des réticences de certains réside dans leur crainte que la boutique en ligne puisse ne pas avoir le parfum qu’ils apprécient. Dans ce cas, il se peut que vous craigniez recevoir le générique ou une pâle contrefaçon à la place. Ces copies peuvent ressembler au parfum que vous souhaitez mais les ingrédients utilisés sont souvent de moindre qualité et la senteur finale différente de celle que vous souhaitiez. Afin de vérifier que la boutique en ligne sur laquelle vous souhaitez effectuer votre achat mérite votre confiance vous pouvez commencer par rechercher les avis des clients et consommateurs sur ce site. Si celles-ci sont généralement positives, soyez rassurés. S’il vous est impossible de trouver des avis, cela peut signifier plusieurs choses. Le site peut avoir été lancé récemment et par conséquent ne pas avoir une existence suffisamment longue pour avoir des revues. Cependant cela peut aussi être la marque d’une escroquerie à éviter. De manière générale, si vous ne parvenez pas à trouver des avis sur ce site sur internet, il est préférable de ne pas l’utiliser pour votre propre sécurité en tant que consommateur. Cependant garder à l’esprit que ce n’est pas parce qu’il n’est pas cher que le parfum vendu sur internet n’est pas celui que vous cherchez.

Lorsque vous vous rendez directement sur le site du fabriquant de parfum, vous réduisez tous les coûts engendrés par l’intermédiaire, dans la plupart des cas le grand magasin. En faisant cela, vous vous assurez d’obtenir un parfum pas cher qui est aussi un parfum de créateur. Vous pouvez aussi vous rendre sur un site qui achète directement aux créateurs ou aux fabriquant et propose de ce fait des prix aussi très avantageux. De plus, en agissant de la sorte, vous n’avez même pas à quitter le confort de votre maison. Le parfum sera en effet envoyé directement chez vous, avec toujours ce sentiment d’avoir fait une bonne affaire.

C’est de plus en plus facile de trouver du parfum pas cher en ligne !

Source: http://www.contenulibre.com/69-beaute

Pourquoi les compléments alimentaires sont-ils devenus indispensables ?

Pourquoi les compléments alimentaires sont-ils devenus indispensables ?

Peut-être êtes-vous de ceux qui pensent qu’avec une alimentation saine et équilibrée on s’assure un apport largement suffisant en vitamines, minéraux, acides aminés, enzymes, etc. Il est vrai que, logiquement, ce devrait-être le cas. Il est également vrai que, par le passé, ça l’était.

Mais, selon l’avis statistiquement dominant des naturothérapeutes, les subcarences induites par l’ensemble des facteurs de pollution – notamment électromagnétiques – entraînent aujourd’hui des dysfonctionnements qu’une alimentation saine ne réussit pas, à elle seule, à réguler.

En fait, les règles à appliquer pour se passer de supplémentation sans risque consisteraient ni plus ni moins à vivre comme le paysan du 19ème siècle, non seulement avec le bon air, l’exercice physique et l’alimentation saine, mais surtout loin de toute forme de pollution et de stress.

De nos jours, le problème des carences nutritionnelles ne se situe donc pas uniquement dans cette malnutrition des pays riches, encouragée par la nourriture des fast food et des boites de conserves.

Même s’il y contribue, ce n’est pas un déficit en « apports quotidiens conseillés » qui est à l’origine de la plupart de cas d’allergie, d’insomnie, de nervosité ou d’anxiété, si fréquents dans nos cités.

Qu’est-ce alors ?

Eh bien par exemple les ondes et autres champs électromagnétiques qui émanent de votre matériel informatique et des fils électriques qui détruisent votre sérotonine et votre mélatonine en se moquant bien de la qualité de votre alimentation.

Autre exemple : le stress des transports, du travail et du manque de temps qui avale des quantités gigantesques de vitamines C et B6, de magnésium, de zinc, etc., et cela même si vous mangez bio.

C’est donc à cause des conditions de vie, tout à fait particulières, du monde moderne que la complémentation est devenue indispensable à toute personne attentive à sa santé.

De toutes manières, rares sont ceux qui peuvent se dire véritablement en bonne santé ; et si quelqu’un a une hérédité cardiovasculaire et a besoin de Coenzyme Q10, à moins qu’il préfère avaler trois kilos de sardines crues par jour, le mieux pour lui est tout de même d’avoir recours à la supplémentation.

Pour découvrir Le secret des élixirs anciens de Jean-baptiste Loin
http://reponsesbio.com/Templates/squeeze-elixirs.html

Source: http://www.contenulibre.com/67-nutrition

Etre écolo ? Oui, mais dans quelles conditions et à quels prix ?

Etre écolo ? Oui, mais dans quelles conditions et à quels prix ?

Si l’on a du temps en faisant les courses attardons nous sur les étiquettes. Il est encore possible de trouver des produits naturels sans logo AB et à un prix correct. Mais attention ! Evidemment, le « naturel » est également tendance. On trouve ce mot partout où il n’y a pas le logo. Comme si tout nos produits étaient atteints par ce virus. Heureusement, certains résistent. Parfois, on trouve des produits aux ingrédients 100 % naturels, sans arôme artificiel ou conservateur et sans ce logo. Les ingrédients de synthèse sont des poisons pour notre corps. Ils sont peu cher, oui, mais nous coûte cher en médecin ! Les économies sont donc nul. Et souvent ils se cachent même derrière le mot « naturel. » Il faut être prudent à la lecture de l’étiquette (de nombreux ouvrages ou articles sur Internet sont disponibles gratuitement pour reconnaître ces symboles). Quant aux fruits et légumes attention ! Prenons l’exemple des tomates ; on en trouve partout et il y a des dizaines de variétés. Des BIO, des naturelles, des transformées et des lointaines. On se rend vite compte que les BIO viennent de loin ! Elles ont fait des milliers de kilomètres pour venir dans nos rayons mais ont le même prix que les françaises; Que les transformées ne sont pas indiquées mais sont reconnaissables à leur rondeur parfaite; Que les suremballées sont rouges mais vertes à l’intérieur et donne des aphtes (souvent un produit est injecté pour leur donner une belle couleur et bien sur on les a arrosées de pesticides)! Et puis, que celles qui sont en vrac, dévalorisées par le consommateur, sont cachées car elles sont peut rentable. Souvent plus cher, tachées et de formes différentes. Celles qu’il faut bien sur manger. Pourquoi ? Parce que les tomates BIO que vous croyez mangez ont d’une part fait des milliers de kilomètres (pas du tout écologique, des tonnes de kérosène ont été utilisé et ont participé par conséquent à l’effet de serre) et d’autre part sont tout aussi chimique si ce n’est plus que les autres (les contrôles sont inexistants donc personne ne sait combien réellement de produits chimiques ont été utilisé!). Alors pourquoi celles du petit producteur sont plus cher ? Parce qu’elles ont été cultivées dans le respect de la nature ! La nature n’a jamais produit de fruits aux formes identiques ! Et puis, très peu de kilomètres ont été faits pour poser les tomates en rayon. Bien sur les tomates ne sont qu’un exemple. Ceci est applicable pour tout les autres fruits et légumes. Et puis rien ne vaut son petit potager ! Même un petit balcon fait l’affaire. Il n’est pas interdit de planter quelques pieds de tomates dans un bac à fleurs. De plus, cela fait prendre conscience du labeur effectué par nos agriculteurs. Enfin, heureusement il existe encore du vrai BIO. Celui qu’on achète, plus cher certes (pour les mêmes raisons citées avant), en magasin spécialisé. On y trouve d’ailleurs de bonne adresse de petits producteurs qui sont la plupart du temps à quelques kilomètres de notre maison.
Il faut se méfier des produits aux prix trop « alléchants » et compétitifs des grandes surfaces. Un petit prix cache souvent une raison !

Artiste et consommatrice de produits de proximité pour limiter l’impact du « faux bio » sur notre environnement.

Source: http://www.contenulibre.com/67-nutrition