Cesser de procrastiner une fois pour toute, mode d’emploi.

Pour beaucoup de gens, procrastiner, c’est à dire remettre au lendemain le passage à l’action, est devenu une habitude. Ils se disent « je vais exécuter cette tâche » mais se trouvent toujours des excuses pour ne pas se lancer au dernier moment. Comment vaincre ce défaut si néfaste au succès ? C’est ce que cet article vous propose de découvrir.

Voici comment on pourrait définir la procrastination. Il s’agit d’une habitude néfaste qui pousse à temporiser le passage à l’acte concernant une tâche à accomplir ou une décision à prendre. Beaucoup de gens souffrent de cette tare et se disent « je vais faire … » au lieu de le faire. Mais alors, comment agir immédiatement ?

La première chose à faire est de prendre conscience du problème et de l’accepter dans la bienveillance. Il ne servirait à rien ici de s’auto flageller ou de se traiter d’imbécile. Au contraire, cela ferait baisser sa confiance en soi. Accepter la situation dans un premier temps permettra à la personne de se déculpabiliser.

Ensuite, il faut prendre la décision ferme et définitive de changer et s’y tenir dans le temps, peu importe les circonstances.

Pour y parvenir, il faut augmenter sa tolérance à la frustration. D’après certains psychologues, c’est une des causes majeure qui poussent les gens à procrastiner.

En effet, certaines actions impliquent de petites concessions à faire en échange de bénéfices futurs, ce qui va à l’encontre du mythe tant répandu qui prétend que « tout le monde peut tout avoir tout de suite et sans rien faire … ou presque » !

Et puis, il est tellement agréable de ne rien faire et d’attendre que tout vienne tout seul, du moins pour ceux qui pensent que ça marche ainsi.

Il suffit pourtant de se rendre compte que tout à un prix dans la vie pour passer ce cap et permettre ainsi de troquer la mauvaise habitude de procrastiner contre la bonne habitude de passer à l’action rapidement et efficacement.

Bien entendu, cela implique une planification rigoureuse des tâches à accomplir, en débutant par les plus simples et les plus rapides à exécuter, puis en ajoutant progressivement de nouvelles actions au fur et à mesure de leur complexité et de leur coût en temps et en effort.

L’effet d’expérience permettra d’ailleurs de diminuer petit à petit le temps passer à exécuter une tâche donnée, et donc, d’être plus efficient.

Enfin, il faut passer à l’action immédiatement après avoir planifié. Cette conclusion paraîtra on ne peut plus évidente à ceux qui auront compris et intégré cet article qui n’a d’ailleurs pas d’autre but.

par Eric HEBTING

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *