Comment vous débarrasser du stress et de l’anxiété.

Combien d’heures pensez-vous qu’il a fallu au stress et à l’anxiété pour plonger cet ancien chef de rayon.

Nicolas P. sait qu’il est stressé et anxieux.

Jusqu’à aujourd’hui, il n’y faisait pas vraiment attention, même si tout le monde lui disait que ce serait bien qu’il « déstresse » un peu.

Disons qu’il essayait de vivre plus ou moins bien avec son stress, et à l’entendre, il ne s’en sortait pas trop mal.
Mais dans quelques heures, Nicolas va devoir reconsidérer la question…
Une véritable descente aux enfers
En ce matin du 26 mai 2007, Nicolas vient de se réveiller, et il découvre avec horreur que non content d’avoir une douleur terrible dans le bas du dos, ses ongles et ses lèvres sont devenus violets, et il se rend compte surtout que c’est tout son corps, pour finir, qui lui fait un mal de chien !
Il grelotte comme un fou, essaye tant bien que mal de se lever, mais la douleur est tellement atroce qu’elle lui arrache des cris à chaque mouvement.
Au bout de 15 minutes de lutte, n’en pouvant plus, il appelle le 115…
Il lui faudra près de 10 minutes pour arriver à se traîner jusqu’à la porte d’entrée pour ouvrir aux secours…
C’est pas vraiment « sympa » de se réveiller avec une telle douleur…
Constater en plus que tout votre corps vous fait un mal de chien à chaque mouvement n’est pas vraiment fait non plus pour vous redonner le moral…
Mais quand 6 heures plus tard, on vous annonce que vous avez 2 vertèbres qui sont devenues comme une éponge, que vous avez contracté une septicémie doublée d’une méningite et qu’on va être obligé de vous mettre dans le coma pour tenter de vous sauver, là, vous vous demandez ce que vous avez fait pour mériter ça…
C’est pourtant ce qui est arrivé à Nicolas, qui s’est retrouvé avec une infection généralisée causée par un streptocoque de classe C, un truc très rare qui s’est immiscé dans son organisme à cause… d’une dent.
Ca peut vraiment arriver des trucs pareils ?
Hé oui ! Ca arrive, et ça arrive même très souvent si on en croit les médecins.
Bon, ce n’est pas toujours aussi grave que ça.
Mais ça ne finit pas non plus aussi bien que pour le triste héros de cette histoire.
Parce qu’après 6 jours de coma, 50 jours d’hôpital et 5 mois de rééducation, Nicolas P. se porte à nouveau bien, mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a eu une peur bleue…
D’autant que les médecins lui ont dit que c’était dû à 99% à cause… du stress !
Comment est-ce possible ?

DECOUVREZ LA METHODE ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *