Archives par mot-clé : coaching

Comment tuer la procrastination et arrêter de tout remettre au lendemain.

Vous reconnaissez-vous dans ce portrait ?
Vous avez du mal à passer à l’action et ce problème vous empoisonne l’existence depuis des années, peut-être même depuis toujours.
Vous vous découragez facilement devant n’importe quelle tâche à faire, qu’elle soit importante ou non et vous la repoussez sans cesse.
Plus vous essayez de vous dépêtrer de ce problème, plus vous angoissez à l’idée de réaliser la moindre besogne, allant de la vaisselle qui traîne depuis 4 jours dans l’évier, au passeport que vous devez refaire sinon vous ne partirez pas en vacances cet été.
Vous faites du surplace, vous avez parfois l’impression de flotter et de n’arriver à rien jusqu’au point de vous sentir nul(le) . Vous perdez confiance, et votre estime de vous-même est à la baisse.
Vous êtes plutôt du genre perfectionniste. Vous ne vous sentez jamais vraiment prêt(e) pour commencer vos projets, et si vous trouvez par chance la force de faire le premier pas, vous ne finissez jamais ou très rarement ce que vous avez commencé.
Vous avez du mal à vous bouger et à vous motiver, vous vous en voulez d’être comme ça. Vous avez beau essayé de changer et d’y mettre toute votre bonne volonté, le problème est toujours là.
Rien que l’idée d’avoir à faire « tout ça ! » fait battre votre coeur à 100 à l’heure et vous préférez faire la politique de l’autruche car c’est moins pénible.
La peur de l’échec peut parfois vous anesthésier. Vous préférez ne pas vous lancer dans l’action plutôt que de prendre le risque de rater quoi que ce soit.
Vous êtes mal organisé(e), vous vous sentez débordé(e) et ne trouvez jamais le temps pour tout faire, c’est la pagaille dans votre tête.
L’accumulation des tâches et les urgences vous stressent, vous culpabilisez et c’est encore pire ! La boucle est bouclée…
Vous souffrez de ce que l’on appelle la procrastination. Le fait de toujours remettre au lendemain ce que vous pourriez faire maintenant.
Rassurez-vous, ce n’est pas une maladie. Et je vais vous expliquer comment vous pouvez en sortir et casser ce cercle vicieux une fois pour toute afin de réaliser toutes vos tâches sans plus jamais les remettre au lendemain.

DECOUVREZ LA METHODE ICI

Comment avoir du succès grâce au développement personnel.

Lorsque vous apprenez que vous avez des qualités pour réussir, vous pouvez concentrer ces qualités sur l’accomplissement de vos rêves.

Avis du conseiller de vie

En tant qu’expert en développement personnel, je peux vous dire que toutes les personnes que j’ai connues ont eu du succès de façon ou d’autre. Plus encore, j’estime que toute les personnes de ce monde ont du succès. Pareil pour vous et pour toutes les personnes de votre entourage. En doutez-vous ? C’est tout à fait normal.

Pourtant, moi, j’insiste à affirmer que toutes les personnes connaissent la réussite et que la question qui se pose est de savoir en quoi elles connaissent le succès.

Tout d’abord, vous devez oublier que la réussite suppose un résultat positif. Regardez plutôt la réussite comme un effort soutenu qui produit un résultat, quel qu’il soit. Une définition commune de la réussite est « d’obtenir le résultat escompté ». Rien n’est jamais accompli sans une attitude positive.

La vie nous offre plein d’exemples à ce sujet. On ne peut pas entrer pour la première fois dans une salle de gym et en ressortir en pleine forme. Pour ce faire, il vous faut un comportement positif envers le but d’obtenir une forme physique excellente. Premièrement, la personne fait un choix, consciemment ou pas, qui la pousse à prendre la décision voulue. Puis, elle met en pratique un comportement propre à amener le résultat désiré.

Le comportement et le résultat sont ainsi pris pour de la réussite. Il en va de même pour un résultat négatif : bien que le résultat final soit négatif, le comportement qui l’a entraîné est toujours réussi. Tout comme pour la forme physique, il faut du temps pour finir alcoolique. La décision entraîne un comportement spécifique qui débouche sur l’alcoolisme.

Pour les mêmes raisons, que vous soyez riches ou pauvres, c’est le résultat d’un comportement réussi. Que vous soyez en pleine forme ou obèses, vous avez réussi. Toutes vos actions sont le résultat des choix que vous avez faits et elles représentent des réussites en tant que telles.

Si vous admettez cela, vous accepterez aussi le fait que vous avez des qualités susceptibles de produire des résultats grâce à un comportement efficace. Vous admettez aussi que vous êtes capables de réussite. Le vrai problème est dans les choix que vous faites, sachant qu’elles sont responsables du domaines de votre réussite.

En poussant plus loin cette logique, vous ne devez pas apprendre comment avoir du succès mais plutôt quels sont les choix à faire et où mettre votre comportement. A titre d’exemple, sachez que les hommes d’affaires les plus riches ont du mal à connaître le succès dans d’autres domaines. Pareil, quelqu’un peut avoir du succès dans sa vie professionnelle mais être malheureux dans sa vie personnelle.

Ce que je conseille aux gens, c’est qu’ils tâchent d’élargir leur succès aux autres domaines de leur vie pour obtenir au final une réussite équilibrée. Pour ce faire, vous devez identifier votre réussite et le comportement qui l’a générée et choisir des objectifs positifs dans votre vie. Vous pouvez aussi chercher des conseils de développement personnel pour mettre votre vie sur le chemin de votre choix.

Pour simplifier au maximum l’idée de réussite, j’aime dire que si vous arrivez à chausser une paire de souliers, vous avez du succès. Pour ce faire, vous devez prendre la décision, choisir la paire que vous voulez mettre et puis agir pour obtenir le résultat. Une fois chaussé, vous avez réussi. La question qui se pose est de savoir quel genre de souliers choisir pour connaître le succès dans votre vie. La réponse est simple : il ne tient qu’à vous !

Jean-Marc Gros
Éditeur et Coach.

Cesser de procrastiner une fois pour toute, mode d’emploi.

Pour beaucoup de gens, procrastiner, c’est à dire remettre au lendemain le passage à l’action, est devenu une habitude. Ils se disent « je vais exécuter cette tâche » mais se trouvent toujours des excuses pour ne pas se lancer au dernier moment. Comment vaincre ce défaut si néfaste au succès ? C’est ce que cet article vous propose de découvrir.

Voici comment on pourrait définir la procrastination. Il s’agit d’une habitude néfaste qui pousse à temporiser le passage à l’acte concernant une tâche à accomplir ou une décision à prendre. Beaucoup de gens souffrent de cette tare et se disent « je vais faire … » au lieu de le faire. Mais alors, comment agir immédiatement ?

La première chose à faire est de prendre conscience du problème et de l’accepter dans la bienveillance. Il ne servirait à rien ici de s’auto flageller ou de se traiter d’imbécile. Au contraire, cela ferait baisser sa confiance en soi. Accepter la situation dans un premier temps permettra à la personne de se déculpabiliser.

Ensuite, il faut prendre la décision ferme et définitive de changer et s’y tenir dans le temps, peu importe les circonstances.

Pour y parvenir, il faut augmenter sa tolérance à la frustration. D’après certains psychologues, c’est une des causes majeure qui poussent les gens à procrastiner.

En effet, certaines actions impliquent de petites concessions à faire en échange de bénéfices futurs, ce qui va à l’encontre du mythe tant répandu qui prétend que « tout le monde peut tout avoir tout de suite et sans rien faire … ou presque » !

Et puis, il est tellement agréable de ne rien faire et d’attendre que tout vienne tout seul, du moins pour ceux qui pensent que ça marche ainsi.

Il suffit pourtant de se rendre compte que tout à un prix dans la vie pour passer ce cap et permettre ainsi de troquer la mauvaise habitude de procrastiner contre la bonne habitude de passer à l’action rapidement et efficacement.

Bien entendu, cela implique une planification rigoureuse des tâches à accomplir, en débutant par les plus simples et les plus rapides à exécuter, puis en ajoutant progressivement de nouvelles actions au fur et à mesure de leur complexité et de leur coût en temps et en effort.

L’effet d’expérience permettra d’ailleurs de diminuer petit à petit le temps passer à exécuter une tâche donnée, et donc, d’être plus efficient.

Enfin, il faut passer à l’action immédiatement après avoir planifié. Cette conclusion paraîtra on ne peut plus évidente à ceux qui auront compris et intégré cet article qui n’a d’ailleurs pas d’autre but.

par Eric HEBTING

5 moyens efficaces pour retrouver confiance en soi.

La confiance en soi est un élément important pour réussir sa vie personnelle, sa vie de couple, sa vie familiale et sa vie professionnelle. Mais comment faire pour avoir plus confiance en soi ?
Débarrassez vous du sentiment de culpabilité
Le manque de confiance en soi est dû en grande partie par un terrible sentiment de culpabilité. Libérez vous de votre passé, de toute manière vous n’y pouvez plus rien.
Affirmez vous
Ne vous laissez plus manipuler par certaines personnes. Affirmez vous et vous gagnerez en liberté et ferez naître votre véritable personnalité. Posez-vous la question : Qui vous empêche d’être
libre et de réussir votre vie et d’avoir plus confiance en vous ?
Vous êtes responsable de votre vie et de vous-même. Décidez dès maintenant d’avoir confiance, de changer et d’être heureux et une nouvelle vie commencera pour vous.
Dites ce que vous pensez
Que ce soit au travail ou dans les dîners entre amis, Exprimez votre opinion. Une caissière désagréable, un repas de mauvaise qualité dans un restaurant. Au lieu de râler dans votre coin et de jurer que vous ne remettrez plus jamais les pieds dans ce supermarché, exprimez poliment votre mécontentement. Vous êtes un client comme les autres. Vous avez payé pour un service et vous avez le droit d’émettre des critiques. Cela vous soulagera et développera votre confiance.
Ne fuyez pas les regards
En salle de réunion ou simplement dans le bus,ne baissez jamais les yeux chaque fois qu’un regard se pose sur vous. Rien ne sert de vous dissimuler, vous ne serez jamais invisible. Vous existez et vous agissez près des gens. C’est normal qu’ils vous portent de l’intérêt et qu’ils vous regardent. Lorsque des yeux se posent sur vous, prenez l’ habitude de répondre par un sourire. Cette réponse amicale vous fera paraître plus confiant et sûr de vous. Elle engendrera aussi des réactions positives qui vous mettront peu à peu en confiance vis-à-vis du regard des autres.
Fixez-vous des objectifs raisonnables
Vous êtes désappointé parce que vous ne réussissez pas à atteindre les objectifs que vous vous étiez fixés. Mais vous êtes-vous interrogé sur la sévérité du jugement que vous portez sur vous-même ?
D’ ordinaire, vous êtes indulgent avec vos proches. Essayez de l’être aussi envers vous ! Ne vous accablez pas de reproches dévalorisants.
Acceptez vos failles et revoyez vos objectifs Pour vous aider à prendre du recul vis-à-vis de vos objectifs, mettez-les sur une liste. Il est plus
facile de démasquer les buts inatteignables lorsqu’ils sont écrits noir sur blanc. Chaque jour, vous pouvez aussi lister l’ensemble des tâches que vous aimeriez accomplir avant le soir. Chaque fois que vous vous débarrassez de l’une d’elles, rayez-la de la liste. Cette méthode est excellente pour retrouver confiance en soi. Elle a surtout l’avantage de vous faire prendre conscience de vos réussites.

Pouvoir illimité du subconscient.

Les pouvoirs du subconscient sont illimités. Ces pouvoirs sont dirigés avec une certitude et une régularité telle que toute possibilité d’erreur
est impossible.
Le subconscient ne tient pas compte de la qualité des pensées. Quelles soient bonnes ou mauvaises. Il agit
implacablement dans la direction de ces pensées.
Les pensées positives sont créatrices. Les pensées positives concentrées se transforment en un formidable
pouvoir qui va agir directement sur votre subconscient.
En ayant des pensées positives, vous allez transformer votre vie selon vos désirs vont se matérialiser dans la réalité.
Votre conscient, c’est à dire votre façon de penser à l’énorme responsabilité de raisonner, de choisir. C’est uniquement par votre conscient et émettant des
pensées positives que vous allez véritablement conditionner votre subconscient pour contrôler et
maitriser votre vie.
Votre subconscient ne dort jamais, ne se repose jamais, pas plus que votre coeur, que votre respiration. Vous
ne pouvez pas agir sur votre subconscient pour contrôler vos organes vitaux.
Votre subconscient ne conteste jamais vos pensées. Quelles soient bonnes ou mauvaises, il se met immédiatement en action.
L’important est de bien comprendre cette relation avec votre subconscient. Le seul moyen efficace pour influencer votre subconscient est de lui suggérer de fortes pensées positives, fréquemment répétées.
Au cours du temps, cela deviendra de saines habitudes de pensées. Et comme vos pensées positives sont créatrices, cela se matérialisera dans votre vie.
Comment cela fonctionne ?
Quand vous émettez des pensées positives, cela influence votre subconscient qui se met immédiatement
en action pour réunir et attirer les éléments nécessaires pour accomplir ces pensées positives.

Mettez la loi de l’attraction à votre service.

« Je vais bien, tout va bien. Je suis gai, tout me plaît ». Vous vous souvenez de cela, il y a quelques années déjà ? Ou encore, et pourquoi pas « Akunamatata (pas de soucis) » dans le roi Lion. Quand quelque chose ne va pas, on a tendance à essayer de trouver un mot, un geste, une phrase, qui va nous remettre sur les rails.
Et c’est une bonne chose. Mais ce n’est pas suffisant, car, si, tout au fond de vous, vous continuez à vous lamenter sur votre triste sort, rien ne changera dans votre vie. Ceci, c’est simplement en réponse à la loi d’attraction. Il ne s’agit pas simplement de dire que tout va bien, pour que cette loi agisse de la sorte, encore faut-il que vous ressentiez réellement ce que vous dites.
Certains pensent qu’utiliser la loi d’attraction, c’est simplement prononcer une phrase positive, la répéter, la répéter encore et encore (ça, c’est plutôt la méthode Coué)… Et, quand ils voient que rien ne change, alors, ils disent que la loi d’attraction ne fonctionne pas et que tout ça, ce sont des balivernes. Sauf que les choses ne sont pas aussi simples que ça.
Penser positif, c’est le premier pas, la première marche d’un escalier qui va vous conduire à votre but. Quand vous montez un escalier, vous ne vous retrouvez pas directement sur le palier du premier étage, il vous faut monter les marches les unes après les autres, non ? Atteindre un but dans la vie est finalement assez comparable. Donc, vous voilà sur la première marche et vous vous étonnez de ne pas être déjà arrivé au premier étage. Tiens donc ! Pensez à lever un pied et à le poser sur la seconde marche et ainsi de suite jusqu’à vous retrouver sur le palier. Chaque pensée négative que vous allez avoir vous fera redescendre d’une ou de plusieurs marches suivant l’intensité et l’importance que vous voudrez bien accorder à ces pensées négatives. Vous comprenez à quel point vous vous sabotez en continuant à penser de manière négative ?
Pour utiliser la loi d’attraction, la première chose à faire, c’est déjà de déterminer un objectif, un but, un rêve que l’on désire par-dessus tout.
Ensuite, pour monter sur la première marche, il sera important d’exprimer cet objectif de façon POSITIVE et bien entendu d’y croire. Si déjà à ce stade, vous n’y croyez pas, vous resterez au pied de l’escalier et vous risquez même de vous en éloigner. Imaginons que votre objectif est de gagner le gros lot au loto. Un objectif fou non ? Soit, soyons fous. Donc, vous décidez, au pied de votre escalier, que vous allez gagner le gros lot. Vous avez exprimé cet objectif de façon totalement positive, vous levez donc le pied pour le poser sur la première marche et là, vous vous dites « pfff de toute façon, je ne gagnerai jamais au loto », « je n’ai pas suffisamment de chance pour gagner au loto », « gagner au lot, c’est pour les autres »… Eh bien là, je peux vous dire, non seulement, que vous ne poserez pas le pied sur cette première marche, mais que vous allez certainement reculer et reculer encore. Et finalement, vous aurez ce à quoi vous pensez le plus, c’est-à-dire que vous ne gagnerez pas au loto.
Comme vous pouvez le constater, la loi d’attraction, ça marche vraiment. Utilisez-la pour vous et non contre vous !
Jean-Marc Gros
Éditeur et Coach.

3 techniques simples pour vous calmer rapidement lorsque vous êtes nerveux.

3 techniques simples pour vous calmer rapidement lorsque vous êtes nerveux.
<Quels sont vos premiers souvenirs d’un moment assez désagréable ? Désagréable puisque vous étiez nerveux.
Un match de football important, à la fin de l’année, pour désigner le premier du championnat ? Un exposé à faire devant un amphithéâtre bondé ? Le jour de l’examen pour votre permis ? Votre premier entretien pour obtenir un travail ?
Les exemples sont nombreux et dans chacune de ces situations, connaître les astuces afin de se détendre n’aurait pas été du luxe.
Bien que le fait d’être nerveux ne soit jamais très agréable, c’est quelque chose de tout à fait naturel qu’il faut apprendre à maîtriser pour que cela ne devienne pas un handicap.
Etre paralysé par la peur arrive à de nombreuses personnes et dans ce cas, il est important d’avoir en tête quelques astuces pour faire retomber la pression.
En voici quelques-unes.
• Apprendre à bien respirer. Cela peut paraître « bête » comme conseil, mais de nombreuses personnes ne le font pas. Le simple fait de se concentrer sur votre respiration vous permet d’oublier tout le reste et dans votre cas c’est une grande aide pour vous aider à chasser vos mauvaises pensées. Ce n’est pas pour rien que la méditation est conseillée pour se relaxer avec notamment de nombreux exercices de respiration.
• Si on prend l’exemple d’un discours à prononcer devant une assemblée ou un contre rendu devant ses supérieurs. En général, le stress monte doucement jusqu’à atteindre son paroxysme quelques minutes avant de prendre la parole. Qu’est-ce qui se passe ensuite lorsque vous commencez votre discours ? La pression retombe d’un coup et vous êtes de nouveau dans votre état « normal ».  Vous savez que cela va se passer ainsi alors, pourquoi stressez-vous quelques minutes avant ? Ne pensez pas aux quelques minutes qui restent avant votre discours, mais plutôt à ce que vous allez dire.
• N’hésitez pas à vous encourager pour vous donner confiance. Si vous savez que votre travail est bon, si vous savez que vous avez mis toutes les chances de votre côté pour réussir ce qui vous attend dans quelques minutes, alors vous pouvez avoir confiance en vous. Vous ne devez pas douter de vos capacités.
Etre sûr de soi, être sûr de son travail accompli permet déjà d’améliorer la confiance que l’on peut avoir. Ajouter à cela un travail respiratoire afin de se vider l’esprit quelques minutes avant le grand saut vous permettra d’être le plus serein possible.

Comment gérer mes pensées.

Comment gérer mes pensées

Est-ce la pensée ou l’émotion qui donne un sens à notre vie? « La vie commence où finit la pensée. » Pourquoi? Parce que vous êtes ensevelis de vos pensées. Elles vous traquent continuellement à tel point que l’anxiété et l’angoisse vous habitent plus qu’il le devrait.

La pensée est le royaume de l’ego, de tout ce qui devrait être ou ne pas être. Elle voyage du passé au futur par l’intermédiaire du présent. Vous pensez actuellement et simultanément la pensée vous rappelle un moment du passé ou vous projette vers un moment à venir ou souhaité. La pensée est très présente en vous de manière à oublier ce qui est dans l’instant même et d’avoir le bonheur de ressentir ce qui est en vous. La pensée étant un acte mental, très rationnel, elle est en opposition à ce qui existe dans votre cœur et dans vos tripes.

Vous faites une démarche de réflexion sur vous et sur ce qui vous entoure par le processus de la pensée, et là tout bascule. Car la pensée n’est pas présente. « La pensée est l’écho de la mémoire, de l’expérience du savoir, c’est-à-dire du passé. »

La réflexion par l’utilisation unique de la pensée créera confusion, ambigüité. Je parle ici d’une réflexion d’un ordre de sentis et de ressentis en vous. La pensée est nécessaire sur un plan organisationnel de votre vie ou pour une réflexion théorique ou philosophique. Elle doit se limiter à ces aspects.

Pour gérer vos pensées de manière à prendre conscience de ce qui se passe en vous, vous devez faire abstraction d’elles. Vous ne pouvez être en contact avec vous que par l’absence de la pensée. Le contact avec ce qui est en vous ne relève pas du passé ou du futur. Ce contact se fait dans le temps présent. « Le temps ne s’arrête que lorsque s’arrête la pensée. C’est au moment de l’arrêt qu’est le maintenant. »

Le processus d’être en contact avec vous ne peut se produire que dans un temps présent. Ce qui est, ce qui se passe en vous est et n’existe que dans cet instant précis de votre vie, dans l’ici et maintenant. Ce qui devrait être ou aurait pu être sont les jouets préférés de la pensée. Vous ne pouvez être présent à vous dans ce qui devrait être ou aurait pu être. Cet exercice créera culpabilité, anxiété, angoisse et peurs entretenues par la pensée.

La gestion de vos pensées est en fait d’arriver à les limiter à leurs fonctions organisationnelles en les arrêtant pour voir ce qui se passe en vous. « La véritable perception, c’est une observation sans l’ombre d’un mouvement de la pensée, c’est le silence absolu de la mémoire, cette mémoire qui n’est autre que le temps et la pensée. » Une observation de vos émotions sans jugement, sans interruption, sans comparaison de votre part. Une observation démunie de toutes pensées strictement orienté à ce qui est et à ce qui se passe en vous en ce moment précis, à cet instant même.

La gestion de vos pensées se concrétise par une présence à vous dans l’ici et maintenant. « La réalisation du maintenant n’existe que dans un état de liberté et la liberté n’est pas le développement de la pensée. » Une gestion de vos pensées par l’absence d’elles vous apportera une liberté intérieure très grande et vous apportera une grande sécurité d’être ce que vous êtes profondément. Difficile à croire qu’une forme de gestion bénéfique est d’éliminer son contenu, mais pour être présent à soi, à ce qui existe il n’y a pas d’autre gestion que celle-là, absence de pensées.

Yves Beaudry est auteur, conférencier, formateur orienté sur la réalisation de soi dans l’ici et maintenant et sur le développement d’un leadership créatif et visionnaire. Il y consacre son temps, ses énergies dans une quête permanente à la créativité de son être dans l’ici et maintenant.
www.autempspresent.ca

Source: http://www.contenulibre.com/75-spiritualite

Le pouvoir de la pensée.

LE POUVOIR DE LA PENSÉE

Guidez-vous vos pensées ou êtes-vous guidé par vos pensées ?

Le pouvoir de la pensée est assurément la plus grande de toutes les facultés dont l’être humain est doté. Un sage disait avec raison : « Nous sommes là aujourd’hui où nos pensées nous ont menés, et demain nous serons là où nos pensées nous porteront ».

Ce qui est par contre important et intéressant de savoir, c’est que penser positivement ne demande pas plus d’énergie que penser négativement.

Un humain qui se sent inférieur prendra progressivement une attitude similaire envers la vie. Pire encore, vos pensées peuvent avoir de l’influence sur les autres. Traitez votre enfant constamment de petit monstre et soyez assuré qu’il fera tout pour satisfaire vos pensées. Même si vous avez été traité ainsi dans votre jeunesse, est-ce une raison valable pour faire la même chose avec lui ? Êtes-vous heureux de ce que vous êtes devenu ? Souhaitez-vous la même chose pour vos enfants, la génération de demain ?

Tout ce qui existe a été à l’origine une pensée. Tout ce que vous faites, ce que vous réalisez de positif ou négatif est à l’origine d’une pensée. Il vaut donc mieux apprendre à les dominer et non le contraire.

Selon les chercheurs, nous nous parlons intérieurement en moyenne 50 000 fois par jour. Quel pourcentage de vos pensées sont positives ? Pensez-y un peu et regardez où vous en êtes dans votre vie. Êtes-vous là où vous le voulez ? Si oui, bravo, aidez les autres maintenant, trop peu de gens sont comme vous et moi. Si vous n’êtes pas où vous le voulez, prenez-vous en main dès maintenant, il n’est pas trop tard. Avant de « penser » à vouloir changer les autres, pensez donc à changer vos propres pensées.

Il est vrai que nos pensées viennent souvent de nos expériences antérieures. Étant enfant, il y a certainement des expériences que vous aurez préféré ne pas vivre. À ce moment de votre vie, vous aviez peu de contrôle sur vos pensées. Les adultes le faisaient pour vous. « Tu ne réussiras jamais ça, ne fais pas ça, assis-toi et ne bouge pas de là, laisse les grandes personnes s’occuper de ça, arrête de t’exciter, c’est juste un jeu, etc. » Vous comprenez fort bien ce que je veux dire.

Toutefois, aujourd’hui, vous qui me lisez n’avez aucune raison de vous laisser contrôler par vos pensées. C’est à peu près la seule chose qui vous appartient vraiment, alors, de grâce, gardez-en le contrôle. Malheureusement, certaines personnes laisseront quand même d’autres contrôler leurs pensées. Savez-vous quoi ? Ça leur permettra d’avoir une excuse ou une défaite de retourner la faute de leurs misères sur quelqu’un d’autre.

Désolé, j’ai peu de pitié pour ces gens. Il vous arrivera de vivre des expériences difficiles, éprouvantes même, mais si vous avez développé une habitude de pensée positive, je vous garantis que l’épreuve sera beaucoup plus facile à surmonter.

Une strophe optimiste dit « de ne considérer que le bon côté des choses en véritable optimiste ». Ce n’est pas toujours facile, mais dans chacune des expériences de notre vie, il y a quelque chose à retirer afin de poursuivre notre route vers le bonheur.

Guy Plante

Que se soit pour une réunion des ventes, un colloque ou un congrès, assurez-vous de retenir rapidement les services de Guy, afin qu’il vous prépare une conférence personnalisée et inoubliable.

1-866-257-7787

www.guyplante.com

Source: http://www.contenulibre.com/76-coaching

Développez votre confiance en vous

Développez votre confiance en vous

« Je n’ai pas confiance en moi.  » J’ai entendu cette phrase à de nombreuse reprise. Mais que veut-elle dire exactement ?

Souvent nous confondons la confiance en soi et l’estime de soi.

Qu’est ce que l’estime de soi ?
« Estimer » vient du latin « estimare » qui veut dire « déterminer la valeur de ».
Avoir de l’estime de soi, c’est donc être capable de déterminer avec lucidité notre propre valeur. C’est reconnaitre ses qualités, ses compétences, accepter ses forces et ses faiblesses.

Qu’est ce que la confiance en soi ?
C’est la capacité de faire ou d’apprendre à faire. Avoir de la confiance en soi, c’est oser paser à l’action malgré la peur.

L’estime et la confiance interagissent entre elles.
Si j’estime avoir de la valeur cela va me donner de la force pour passer à l’action.
Si je focalise sur mes défauts, si je pense que je suis une personne sans importance, j’aurai du mal à agir.
Lorsque j’ose faire de plus en plus de chose, je prends confiance et je deviens plus fier de moi, mon estime augmente. A l’inverse si je n’ose pas passer à l’action, je vais peut-être me considérer comme lâche, peureux et mon estime va diminuer.

Pour agir efficacement et dépasser les blocages, il est important de savoir s’il s’agit d’un manque de confiance ou d’estime.

Comment reconstruire l’estime de soi ?
L’estime de soi est influencée par le regard que nos parents ont porté sur nous. Souvent les parents, les enseignants, les employeurs,…, ont tendance à relever les erreurs, les échecs. Les médias, la société définissent le portrait de la personne idéale. Et nous nous mettons à nous juger en fonction de cette personne idéale.

Pour reconstruire l’estime, il faut apprendre à s’accepter comme on est, avec nos qualités et nos défauts.
Avoir une bonne estime c’est prendre conscience que nous ne sommes ni supérieur ni inférieur à l’autre mais égale.

Voici un exercice pour nourrir l’estime de soi :

Listez 20 qualités (pas une de moins !) Si vous n’en trouvez pas minimum vingt, demandez à votre famille, vos amis, collègues, …
Répétez chacune de ces qualités chaque jour.
Notez au moins 5 qualités sur des post-it et collez les dans votre chambre, sur le mirroir de votre salle de bain, sur le frigo. A chaque fois que vous passez devant un post-it, respirez et ressentez cette qualité en vous.
Chaque fois que vous avez un doute, reprenez votre liste et liser là.
Vous pouvez évidemment compléter votre liste au fil des jours si vous découvrez de nouveaux talents.

Passionnée de développement personne, Cindy Theys est formatrice – accompagnatrice depuis 7 ans.
www.nomadity.be

Source: http://www.contenulibre.com/73-motivation