Archives par mot-clé : estime de soi

Perdre du Poids Sans Effort .

MP3 de subliminal pour maigrir sans régime, ni patch, ni drogue, ni médicament, ni déplacement, ni privation. Peut se faire à domicile, dans les transports, en faisant autre chose.
Arrêtez de déclarer une guerre continuelle contre la nourriture !
Ne vivez plus avec cette peur obsessionnelle de GROSSIR !
En fait, vous souhaitez, tout simplement, maigrir?
Alors, voici la bonne nouvelle
Si vous le souhaitez, vous pouvez commencer à
mettre en route le processus de perte de poids
dans quelques minutes seulement
Mais quelle est cette technique
qui fait perdre du poids ?

DECOUVREZ LA METHODE ICI

Mincir avec le regime Paléo.

Le régime paléolithique (alimentation paléo) a déjà changé la vie de milliers de personnes ! Ce livre vous guidera pas à pas dans ce nouveau style de vie.
Vous voulez faire un essai avec le paléo ?
Vous êtes perdu et ne savez pas par où commencer ?
Prenez le contrôle de votre santé et de votre image en un mois avec le régime Paléo.

DECOUVREZ LA METHODE ICI.

Mincir avec plaisir – Perdez 7 kilos 2 mois!

J’ai eu une enfance et une adolescence heureuses ; j’étais sportive, gaie, bonne élève. Je me suis mariée à 21 ans avec un gars formidable et peu après est né mon premier enfant, un fils : Nicolas.
Vous pensez bien que ce fut une grande joie, mais toute occupée par ce bébé, je dois dire que j’ai un peu mis de côté ma propre personne.
Alors insensiblement, petit à petit, sans vraiment y prendre garde, j’ai commencé à prendre quelques kilos. Il faut dire que pendant ma grossesse, j’avais arrêté de fumer car on sait bien que ce n’est pas bon pour le bébé si on fume ; et quand il est né, j’avais une bonne dizaine de kilos de plus qu’avant.
Je ne m’en suis pas inquiétée sur le moment, pensant qu’ils allaient disparaître avec le temps. Mais hélas, c’est le contraire qui s’est produit. Après la naissance de ma fille Caroline, trois ans plus tard, je pesais 21 kilos de trop par rapport à mon poids idéal. Et ensuite, je suis montée jusqu’à 30 !
81 kilos ! Parfois, je me demande comment j’ai pu me laisser envahir à ce point mais voila ce qui arrive lorsqu’on s’occupe exclusivement des autres et pratiquement jamais de soi-même. Sans doute que vous me comprenez, n’est-ce pas, surtout si c’est votre cas à vous aussi.
Bien sûr, je remarquais à l’époque que mes amis, certains membres de ma famille ou mes collègues de travail – en fait bien des personnes qui m’avaient connue mince avant mes grossesses – me regardaient avec un peu de compassion et que mon adorable mari était un peu moins empressé à mon égard.
Mais le vrai déclic, c’est mon fils qui me l’a donné.
Un soir, à la maison – il avait six ans à l’époque – il m’a demandé de ne plus venir l’attendre à la sortie de l’école, mais plutôt deux pâtés de maisons plus loin afin d’éviter les réflexions de ses camarades à propos de la silhouette de sa maman.
Ils me surnommaient « La grosse » et mon fils en souffrait énormément.
Waouh ! Ça vous fiche un coup, vous savez.
Mais ça vous fait aussi réfléchir. Heureusement, je n’ai jamais perdu mon caractère de battante si bien que j’ai décidé sur-le-champ de m’attaquer au problème.
J’ai commencé par cacher mon corps sous des vêtements très amples et bien entendu j’ai suivi quelques régimes à la mode, j’ai collé sur moi quelques patches soi-disant amincissants et j’ai avalé une belle quantité de pilules-miracles. J’ai aussi essayé des coupe-faim : l’horreur ! J’ai même suivi pendant quelques mois des réunions d’entraide pour personnes en surpoids.
Avec le résultat que vous pouvez imaginer : effet yoyo dans le meilleur des cas, sinon rien du tout. Il n’y avait que mes économies qui devenaient de plus en plus minces, mais pas moi.
Après toutes ces déceptions, j’ai donc décidé de faire appel au corps médical. Mais mon médecin (un très brave homme bien sûr, mais qui en était resté à des conceptions anciennes) m’a prescrit un régime très contraignant (c’est sûr que si on arrête de manger, on maigrit). Puis il m’a parlé d’opération chirurgicale pour réduire le volume de mon estomac – ou d’anneau gastrique, je ne sais plus exactement – et de liposuccion.
Alors là, c’était le summum. Je suis sortie en pleurs de son cabinet, mais avec la rage au cœur et bien décidée à trouver une autre solution.
Et je l’ai trouvée, heureusement.
C’est là que j’ai constaté qu’il ne faut jamais lutter contre son corps. Surtout ne jamais l’affamer. Bien au contraire, il faut le comprendre afin de l’amener en douceur à mincir d’une manière naturelle tout en améliorant sa santé.
Je vais tout vous expliquer et vous allez voir que vous aussi, vous pouvez en faire autant, mais sachez déjà que pendant les deux premiers mois de sa mise en œuvre, j’ai perdu 7 kilos et j’ai continué de perdre petit à petit, d’une manière raisonnable.
Depuis quelques années maintenant, j’ai retrouvé non pas ma taille de jeune fille mais une silhouette agréable et je sais que je la maintiendrai ainsi pour toujours.
Je peux remettre des vêtements qui me mettent en valeur, mes enfants insistent pour que je vienne avec eux à la piscine et même mon mari me regarde différemment (je vous passe les détails).
Comme vous vous en doutez, dès que j’ai commencé à redevenir mince, j’ai été bombardée de questions par mes amis – hommes et femmes – qui auraient bien voulu faire comme moi et qui voulaient connaître mes secrets car beaucoup d’entre eux (peut-être comme vous) avaient déjà essayé pas mal de choses et désespéraient de trouver un jour une solution à leur problème de surpoids.
Alors devant leur insistance et l’abondance de leurs questions, j’ai rédigé un petit résumé sur trois feuilles de papier dont j’ai fait des photocopies que je leur ai données.
Hélas, mauvais calcul car cela m’a valu dix fois plus de questions de leur part !
J’ai donc décidé de tout consigner dans un livre, cette fois-ci avec tous les détails nécessaires et à jour avec les découvertes les plus récentes, notamment en ce qui concerne la nutrition. Il ne s’agit pas de régime, rassurez-vous (je connais, j’ai déjà donné) mais plutôt d’une manière de reprendre le contrôle de soi et de sa vie. Cela passe donc entre autre par l’alimentation, bien entendu

DECOUVREZ LA METHODE ICI.

Cesser de procrastiner une fois pour toute, mode d’emploi.

Pour beaucoup de gens, procrastiner, c’est à dire remettre au lendemain le passage à l’action, est devenu une habitude. Ils se disent « je vais exécuter cette tâche » mais se trouvent toujours des excuses pour ne pas se lancer au dernier moment. Comment vaincre ce défaut si néfaste au succès ? C’est ce que cet article vous propose de découvrir.

Voici comment on pourrait définir la procrastination. Il s’agit d’une habitude néfaste qui pousse à temporiser le passage à l’acte concernant une tâche à accomplir ou une décision à prendre. Beaucoup de gens souffrent de cette tare et se disent « je vais faire … » au lieu de le faire. Mais alors, comment agir immédiatement ?

La première chose à faire est de prendre conscience du problème et de l’accepter dans la bienveillance. Il ne servirait à rien ici de s’auto flageller ou de se traiter d’imbécile. Au contraire, cela ferait baisser sa confiance en soi. Accepter la situation dans un premier temps permettra à la personne de se déculpabiliser.

Ensuite, il faut prendre la décision ferme et définitive de changer et s’y tenir dans le temps, peu importe les circonstances.

Pour y parvenir, il faut augmenter sa tolérance à la frustration. D’après certains psychologues, c’est une des causes majeure qui poussent les gens à procrastiner.

En effet, certaines actions impliquent de petites concessions à faire en échange de bénéfices futurs, ce qui va à l’encontre du mythe tant répandu qui prétend que « tout le monde peut tout avoir tout de suite et sans rien faire … ou presque » !

Et puis, il est tellement agréable de ne rien faire et d’attendre que tout vienne tout seul, du moins pour ceux qui pensent que ça marche ainsi.

Il suffit pourtant de se rendre compte que tout à un prix dans la vie pour passer ce cap et permettre ainsi de troquer la mauvaise habitude de procrastiner contre la bonne habitude de passer à l’action rapidement et efficacement.

Bien entendu, cela implique une planification rigoureuse des tâches à accomplir, en débutant par les plus simples et les plus rapides à exécuter, puis en ajoutant progressivement de nouvelles actions au fur et à mesure de leur complexité et de leur coût en temps et en effort.

L’effet d’expérience permettra d’ailleurs de diminuer petit à petit le temps passer à exécuter une tâche donnée, et donc, d’être plus efficient.

Enfin, il faut passer à l’action immédiatement après avoir planifié. Cette conclusion paraîtra on ne peut plus évidente à ceux qui auront compris et intégré cet article qui n’a d’ailleurs pas d’autre but.

par Eric HEBTING

5 moyens efficaces pour retrouver confiance en soi.

La confiance en soi est un élément important pour réussir sa vie personnelle, sa vie de couple, sa vie familiale et sa vie professionnelle. Mais comment faire pour avoir plus confiance en soi ?
Débarrassez vous du sentiment de culpabilité
Le manque de confiance en soi est dû en grande partie par un terrible sentiment de culpabilité. Libérez vous de votre passé, de toute manière vous n’y pouvez plus rien.
Affirmez vous
Ne vous laissez plus manipuler par certaines personnes. Affirmez vous et vous gagnerez en liberté et ferez naître votre véritable personnalité. Posez-vous la question : Qui vous empêche d’être
libre et de réussir votre vie et d’avoir plus confiance en vous ?
Vous êtes responsable de votre vie et de vous-même. Décidez dès maintenant d’avoir confiance, de changer et d’être heureux et une nouvelle vie commencera pour vous.
Dites ce que vous pensez
Que ce soit au travail ou dans les dîners entre amis, Exprimez votre opinion. Une caissière désagréable, un repas de mauvaise qualité dans un restaurant. Au lieu de râler dans votre coin et de jurer que vous ne remettrez plus jamais les pieds dans ce supermarché, exprimez poliment votre mécontentement. Vous êtes un client comme les autres. Vous avez payé pour un service et vous avez le droit d’émettre des critiques. Cela vous soulagera et développera votre confiance.
Ne fuyez pas les regards
En salle de réunion ou simplement dans le bus,ne baissez jamais les yeux chaque fois qu’un regard se pose sur vous. Rien ne sert de vous dissimuler, vous ne serez jamais invisible. Vous existez et vous agissez près des gens. C’est normal qu’ils vous portent de l’intérêt et qu’ils vous regardent. Lorsque des yeux se posent sur vous, prenez l’ habitude de répondre par un sourire. Cette réponse amicale vous fera paraître plus confiant et sûr de vous. Elle engendrera aussi des réactions positives qui vous mettront peu à peu en confiance vis-à-vis du regard des autres.
Fixez-vous des objectifs raisonnables
Vous êtes désappointé parce que vous ne réussissez pas à atteindre les objectifs que vous vous étiez fixés. Mais vous êtes-vous interrogé sur la sévérité du jugement que vous portez sur vous-même ?
D’ ordinaire, vous êtes indulgent avec vos proches. Essayez de l’être aussi envers vous ! Ne vous accablez pas de reproches dévalorisants.
Acceptez vos failles et revoyez vos objectifs Pour vous aider à prendre du recul vis-à-vis de vos objectifs, mettez-les sur une liste. Il est plus
facile de démasquer les buts inatteignables lorsqu’ils sont écrits noir sur blanc. Chaque jour, vous pouvez aussi lister l’ensemble des tâches que vous aimeriez accomplir avant le soir. Chaque fois que vous vous débarrassez de l’une d’elles, rayez-la de la liste. Cette méthode est excellente pour retrouver confiance en soi. Elle a surtout l’avantage de vous faire prendre conscience de vos réussites.

Mettez la loi de l’attraction à votre service.

« Je vais bien, tout va bien. Je suis gai, tout me plaît ». Vous vous souvenez de cela, il y a quelques années déjà ? Ou encore, et pourquoi pas « Akunamatata (pas de soucis) » dans le roi Lion. Quand quelque chose ne va pas, on a tendance à essayer de trouver un mot, un geste, une phrase, qui va nous remettre sur les rails.
Et c’est une bonne chose. Mais ce n’est pas suffisant, car, si, tout au fond de vous, vous continuez à vous lamenter sur votre triste sort, rien ne changera dans votre vie. Ceci, c’est simplement en réponse à la loi d’attraction. Il ne s’agit pas simplement de dire que tout va bien, pour que cette loi agisse de la sorte, encore faut-il que vous ressentiez réellement ce que vous dites.
Certains pensent qu’utiliser la loi d’attraction, c’est simplement prononcer une phrase positive, la répéter, la répéter encore et encore (ça, c’est plutôt la méthode Coué)… Et, quand ils voient que rien ne change, alors, ils disent que la loi d’attraction ne fonctionne pas et que tout ça, ce sont des balivernes. Sauf que les choses ne sont pas aussi simples que ça.
Penser positif, c’est le premier pas, la première marche d’un escalier qui va vous conduire à votre but. Quand vous montez un escalier, vous ne vous retrouvez pas directement sur le palier du premier étage, il vous faut monter les marches les unes après les autres, non ? Atteindre un but dans la vie est finalement assez comparable. Donc, vous voilà sur la première marche et vous vous étonnez de ne pas être déjà arrivé au premier étage. Tiens donc ! Pensez à lever un pied et à le poser sur la seconde marche et ainsi de suite jusqu’à vous retrouver sur le palier. Chaque pensée négative que vous allez avoir vous fera redescendre d’une ou de plusieurs marches suivant l’intensité et l’importance que vous voudrez bien accorder à ces pensées négatives. Vous comprenez à quel point vous vous sabotez en continuant à penser de manière négative ?
Pour utiliser la loi d’attraction, la première chose à faire, c’est déjà de déterminer un objectif, un but, un rêve que l’on désire par-dessus tout.
Ensuite, pour monter sur la première marche, il sera important d’exprimer cet objectif de façon POSITIVE et bien entendu d’y croire. Si déjà à ce stade, vous n’y croyez pas, vous resterez au pied de l’escalier et vous risquez même de vous en éloigner. Imaginons que votre objectif est de gagner le gros lot au loto. Un objectif fou non ? Soit, soyons fous. Donc, vous décidez, au pied de votre escalier, que vous allez gagner le gros lot. Vous avez exprimé cet objectif de façon totalement positive, vous levez donc le pied pour le poser sur la première marche et là, vous vous dites « pfff de toute façon, je ne gagnerai jamais au loto », « je n’ai pas suffisamment de chance pour gagner au loto », « gagner au lot, c’est pour les autres »… Eh bien là, je peux vous dire, non seulement, que vous ne poserez pas le pied sur cette première marche, mais que vous allez certainement reculer et reculer encore. Et finalement, vous aurez ce à quoi vous pensez le plus, c’est-à-dire que vous ne gagnerez pas au loto.
Comme vous pouvez le constater, la loi d’attraction, ça marche vraiment. Utilisez-la pour vous et non contre vous !
Jean-Marc Gros
Éditeur et Coach.

Comment vous débarrasser du stress et de l’anxiété.

Combien d’heures pensez-vous qu’il a fallu au stress et à l’anxiété pour plonger cet ancien chef de rayon.

Nicolas P. sait qu’il est stressé et anxieux.

Jusqu’à aujourd’hui, il n’y faisait pas vraiment attention, même si tout le monde lui disait que ce serait bien qu’il « déstresse » un peu.

Disons qu’il essayait de vivre plus ou moins bien avec son stress, et à l’entendre, il ne s’en sortait pas trop mal.
Mais dans quelques heures, Nicolas va devoir reconsidérer la question…
Une véritable descente aux enfers
En ce matin du 26 mai 2007, Nicolas vient de se réveiller, et il découvre avec horreur que non content d’avoir une douleur terrible dans le bas du dos, ses ongles et ses lèvres sont devenus violets, et il se rend compte surtout que c’est tout son corps, pour finir, qui lui fait un mal de chien !
Il grelotte comme un fou, essaye tant bien que mal de se lever, mais la douleur est tellement atroce qu’elle lui arrache des cris à chaque mouvement.
Au bout de 15 minutes de lutte, n’en pouvant plus, il appelle le 115…
Il lui faudra près de 10 minutes pour arriver à se traîner jusqu’à la porte d’entrée pour ouvrir aux secours…
C’est pas vraiment « sympa » de se réveiller avec une telle douleur…
Constater en plus que tout votre corps vous fait un mal de chien à chaque mouvement n’est pas vraiment fait non plus pour vous redonner le moral…
Mais quand 6 heures plus tard, on vous annonce que vous avez 2 vertèbres qui sont devenues comme une éponge, que vous avez contracté une septicémie doublée d’une méningite et qu’on va être obligé de vous mettre dans le coma pour tenter de vous sauver, là, vous vous demandez ce que vous avez fait pour mériter ça…
C’est pourtant ce qui est arrivé à Nicolas, qui s’est retrouvé avec une infection généralisée causée par un streptocoque de classe C, un truc très rare qui s’est immiscé dans son organisme à cause… d’une dent.
Ca peut vraiment arriver des trucs pareils ?
Hé oui ! Ca arrive, et ça arrive même très souvent si on en croit les médecins.
Bon, ce n’est pas toujours aussi grave que ça.
Mais ça ne finit pas non plus aussi bien que pour le triste héros de cette histoire.
Parce qu’après 6 jours de coma, 50 jours d’hôpital et 5 mois de rééducation, Nicolas P. se porte à nouveau bien, mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a eu une peur bleue…
D’autant que les médecins lui ont dit que c’était dû à 99% à cause… du stress !
Comment est-ce possible ?

DECOUVREZ LA METHODE ICI.

Réveiller la passion en vous.

Réveiller la passion en vous

Vous vous positionner en ce début d’année en fonction de résolutions, de planification de réalisations par des objectifs spécifiquement écrits. Mais, que faites-vous de la passion qui vit en vous? Osez-vous la regarder et mettre en jeu pour qu’elle se réalise dans l’année 2009?

« Ce que nous désirons réellement et ce que nous pensons que nous désirons sont bien souvent aux antipodes. » écrit Rick Jarow dans son livre Trouver sa passion. Prenez le temps de relire cette citation en toute objectivité. Permettez-vous un recul entre ce que vous pensez désirer et ce qui vous passionne réellement à un tel point que votre vie prendrait un sens profond propre à vous, à votre être.

Vous avez comme la majorité des gens le réflexe de désirer ce qui est connu dans notre société par l’atteinte de différents biens et avoirs suite à la réalisation d’objectifs de travail. Mais, votre travail vous passionne-t-il au point de vous surpasser? Vivre de votre passion ne demandera pas un effort de dépassement. Vivre de votre passion, vous transportera naturellement à donner le meilleur de vous-même sans effort, car vous sentez vous réaliser pleinement.

Réveiller la passion en vous, impliquera un certain effort de prise de conscience de ce que vous êtes. Il vous faudra vous défaire de certains conditionnements sociaux ou familiaux. C’est le prix à payer. Cette prise de conscience appellera un lâcher-prise dont une certaine sécurité fictive que votre travail actuel vous semble vous procurez.

Vous avez le choix de réveiller cette passion en vous en ce début d’année ou de poursuivre sur une dose de frustration que votre travail vous apporte ou de tenter de réaliser des désirs ne correspondant pas tout à fait à ce que vous êtes réellement.

La première phase d’éveil de la passion est d’être à votre écoute par un regard sur votre être, sur les événements de votre vie et sur votre environnement proche, tous des éléments qui se placent quotidiennement sur votre route. Prenez-vous le temps de vous écouter, réellement, ou suivez-vous la parade des désirs connus par tous?

La deuxième phase est de vous approprier votre passion, votre véritable élan de vie, celui qui vous fait vibrer. Et vous savez quoi? Il est possible d’en vivre, de gagner sa vie et même de vivre d’abondance et de prospérité. Sauf, qu’il vous faut passer du désir de vivre de votre passion à la réalité. Il vous faut le courage de tester sur le terrain la réalisation de votre passion.

La troisième phase repose sur votre propre pouvoir. Le pouvoir de vous accepter, de vous écouter, de reconnaître votre passion et de lui donner vie. Ce pouvoir ne se concrétise pas par un coup de tête, mais par un alignement sur votre passion et de vous donner les moyens, le temps de tout mettre en œuvre.

Le réveil de votre passion se met en place par une prise de conscience profonde de ce qui vous fait le plus vibrer, d’écouter cette vibration en vous créée par votre passion endormie, de reconnaître la synchronicité de personnes et d’événements sur votre route. Cette forme de démarche neutralisera les faux désirs, les désirs en vous pour répondre aux autres et non à vous-même. Une passion n’est pas un ensemble de désirs. Elle est plus grande que le rêve. Elle est votre élan d’être, votre élan de vie.

Yves Beaudry est auteur, conférencier et formateur orienté sur la réalisation de soi et sur le développement d’un leadership créatif et visionnaire. Il y consacre son temps et ses énergies dans une quête permanente à la passion de son être dans l’ici et maintenant.

www.autempspresent.ca

Source: http://www.contenulibre.com/75-spiritualite

Développez votre confiance en vous

Développez votre confiance en vous

« Je n’ai pas confiance en moi.  » J’ai entendu cette phrase à de nombreuse reprise. Mais que veut-elle dire exactement ?

Souvent nous confondons la confiance en soi et l’estime de soi.

Qu’est ce que l’estime de soi ?
« Estimer » vient du latin « estimare » qui veut dire « déterminer la valeur de ».
Avoir de l’estime de soi, c’est donc être capable de déterminer avec lucidité notre propre valeur. C’est reconnaitre ses qualités, ses compétences, accepter ses forces et ses faiblesses.

Qu’est ce que la confiance en soi ?
C’est la capacité de faire ou d’apprendre à faire. Avoir de la confiance en soi, c’est oser paser à l’action malgré la peur.

L’estime et la confiance interagissent entre elles.
Si j’estime avoir de la valeur cela va me donner de la force pour passer à l’action.
Si je focalise sur mes défauts, si je pense que je suis une personne sans importance, j’aurai du mal à agir.
Lorsque j’ose faire de plus en plus de chose, je prends confiance et je deviens plus fier de moi, mon estime augmente. A l’inverse si je n’ose pas passer à l’action, je vais peut-être me considérer comme lâche, peureux et mon estime va diminuer.

Pour agir efficacement et dépasser les blocages, il est important de savoir s’il s’agit d’un manque de confiance ou d’estime.

Comment reconstruire l’estime de soi ?
L’estime de soi est influencée par le regard que nos parents ont porté sur nous. Souvent les parents, les enseignants, les employeurs,…, ont tendance à relever les erreurs, les échecs. Les médias, la société définissent le portrait de la personne idéale. Et nous nous mettons à nous juger en fonction de cette personne idéale.

Pour reconstruire l’estime, il faut apprendre à s’accepter comme on est, avec nos qualités et nos défauts.
Avoir une bonne estime c’est prendre conscience que nous ne sommes ni supérieur ni inférieur à l’autre mais égale.

Voici un exercice pour nourrir l’estime de soi :

Listez 20 qualités (pas une de moins !) Si vous n’en trouvez pas minimum vingt, demandez à votre famille, vos amis, collègues, …
Répétez chacune de ces qualités chaque jour.
Notez au moins 5 qualités sur des post-it et collez les dans votre chambre, sur le mirroir de votre salle de bain, sur le frigo. A chaque fois que vous passez devant un post-it, respirez et ressentez cette qualité en vous.
Chaque fois que vous avez un doute, reprenez votre liste et liser là.
Vous pouvez évidemment compléter votre liste au fil des jours si vous découvrez de nouveaux talents.

Passionnée de développement personne, Cindy Theys est formatrice – accompagnatrice depuis 7 ans.
www.nomadity.be

Source: http://www.contenulibre.com/73-motivation