Archives par mot-clé : positivisme

3 techniques simples pour vous calmer rapidement lorsque vous êtes nerveux.

3 techniques simples pour vous calmer rapidement lorsque vous êtes nerveux.
<Quels sont vos premiers souvenirs d’un moment assez désagréable ? Désagréable puisque vous étiez nerveux.
Un match de football important, à la fin de l’année, pour désigner le premier du championnat ? Un exposé à faire devant un amphithéâtre bondé ? Le jour de l’examen pour votre permis ? Votre premier entretien pour obtenir un travail ?
Les exemples sont nombreux et dans chacune de ces situations, connaître les astuces afin de se détendre n’aurait pas été du luxe.
Bien que le fait d’être nerveux ne soit jamais très agréable, c’est quelque chose de tout à fait naturel qu’il faut apprendre à maîtriser pour que cela ne devienne pas un handicap.
Etre paralysé par la peur arrive à de nombreuses personnes et dans ce cas, il est important d’avoir en tête quelques astuces pour faire retomber la pression.
En voici quelques-unes.
• Apprendre à bien respirer. Cela peut paraître « bête » comme conseil, mais de nombreuses personnes ne le font pas. Le simple fait de se concentrer sur votre respiration vous permet d’oublier tout le reste et dans votre cas c’est une grande aide pour vous aider à chasser vos mauvaises pensées. Ce n’est pas pour rien que la méditation est conseillée pour se relaxer avec notamment de nombreux exercices de respiration.
• Si on prend l’exemple d’un discours à prononcer devant une assemblée ou un contre rendu devant ses supérieurs. En général, le stress monte doucement jusqu’à atteindre son paroxysme quelques minutes avant de prendre la parole. Qu’est-ce qui se passe ensuite lorsque vous commencez votre discours ? La pression retombe d’un coup et vous êtes de nouveau dans votre état « normal ».  Vous savez que cela va se passer ainsi alors, pourquoi stressez-vous quelques minutes avant ? Ne pensez pas aux quelques minutes qui restent avant votre discours, mais plutôt à ce que vous allez dire.
• N’hésitez pas à vous encourager pour vous donner confiance. Si vous savez que votre travail est bon, si vous savez que vous avez mis toutes les chances de votre côté pour réussir ce qui vous attend dans quelques minutes, alors vous pouvez avoir confiance en vous. Vous ne devez pas douter de vos capacités.
Etre sûr de soi, être sûr de son travail accompli permet déjà d’améliorer la confiance que l’on peut avoir. Ajouter à cela un travail respiratoire afin de se vider l’esprit quelques minutes avant le grand saut vous permettra d’être le plus serein possible.

Comment gérer mes pensées.

Comment gérer mes pensées

Est-ce la pensée ou l’émotion qui donne un sens à notre vie? « La vie commence où finit la pensée. » Pourquoi? Parce que vous êtes ensevelis de vos pensées. Elles vous traquent continuellement à tel point que l’anxiété et l’angoisse vous habitent plus qu’il le devrait.

La pensée est le royaume de l’ego, de tout ce qui devrait être ou ne pas être. Elle voyage du passé au futur par l’intermédiaire du présent. Vous pensez actuellement et simultanément la pensée vous rappelle un moment du passé ou vous projette vers un moment à venir ou souhaité. La pensée est très présente en vous de manière à oublier ce qui est dans l’instant même et d’avoir le bonheur de ressentir ce qui est en vous. La pensée étant un acte mental, très rationnel, elle est en opposition à ce qui existe dans votre cœur et dans vos tripes.

Vous faites une démarche de réflexion sur vous et sur ce qui vous entoure par le processus de la pensée, et là tout bascule. Car la pensée n’est pas présente. « La pensée est l’écho de la mémoire, de l’expérience du savoir, c’est-à-dire du passé. »

La réflexion par l’utilisation unique de la pensée créera confusion, ambigüité. Je parle ici d’une réflexion d’un ordre de sentis et de ressentis en vous. La pensée est nécessaire sur un plan organisationnel de votre vie ou pour une réflexion théorique ou philosophique. Elle doit se limiter à ces aspects.

Pour gérer vos pensées de manière à prendre conscience de ce qui se passe en vous, vous devez faire abstraction d’elles. Vous ne pouvez être en contact avec vous que par l’absence de la pensée. Le contact avec ce qui est en vous ne relève pas du passé ou du futur. Ce contact se fait dans le temps présent. « Le temps ne s’arrête que lorsque s’arrête la pensée. C’est au moment de l’arrêt qu’est le maintenant. »

Le processus d’être en contact avec vous ne peut se produire que dans un temps présent. Ce qui est, ce qui se passe en vous est et n’existe que dans cet instant précis de votre vie, dans l’ici et maintenant. Ce qui devrait être ou aurait pu être sont les jouets préférés de la pensée. Vous ne pouvez être présent à vous dans ce qui devrait être ou aurait pu être. Cet exercice créera culpabilité, anxiété, angoisse et peurs entretenues par la pensée.

La gestion de vos pensées est en fait d’arriver à les limiter à leurs fonctions organisationnelles en les arrêtant pour voir ce qui se passe en vous. « La véritable perception, c’est une observation sans l’ombre d’un mouvement de la pensée, c’est le silence absolu de la mémoire, cette mémoire qui n’est autre que le temps et la pensée. » Une observation de vos émotions sans jugement, sans interruption, sans comparaison de votre part. Une observation démunie de toutes pensées strictement orienté à ce qui est et à ce qui se passe en vous en ce moment précis, à cet instant même.

La gestion de vos pensées se concrétise par une présence à vous dans l’ici et maintenant. « La réalisation du maintenant n’existe que dans un état de liberté et la liberté n’est pas le développement de la pensée. » Une gestion de vos pensées par l’absence d’elles vous apportera une liberté intérieure très grande et vous apportera une grande sécurité d’être ce que vous êtes profondément. Difficile à croire qu’une forme de gestion bénéfique est d’éliminer son contenu, mais pour être présent à soi, à ce qui existe il n’y a pas d’autre gestion que celle-là, absence de pensées.

Yves Beaudry est auteur, conférencier, formateur orienté sur la réalisation de soi dans l’ici et maintenant et sur le développement d’un leadership créatif et visionnaire. Il y consacre son temps, ses énergies dans une quête permanente à la créativité de son être dans l’ici et maintenant.
www.autempspresent.ca

Source: http://www.contenulibre.com/75-spiritualite

Le pouvoir de la pensée.

LE POUVOIR DE LA PENSÉE

Guidez-vous vos pensées ou êtes-vous guidé par vos pensées ?

Le pouvoir de la pensée est assurément la plus grande de toutes les facultés dont l’être humain est doté. Un sage disait avec raison : « Nous sommes là aujourd’hui où nos pensées nous ont menés, et demain nous serons là où nos pensées nous porteront ».

Ce qui est par contre important et intéressant de savoir, c’est que penser positivement ne demande pas plus d’énergie que penser négativement.

Un humain qui se sent inférieur prendra progressivement une attitude similaire envers la vie. Pire encore, vos pensées peuvent avoir de l’influence sur les autres. Traitez votre enfant constamment de petit monstre et soyez assuré qu’il fera tout pour satisfaire vos pensées. Même si vous avez été traité ainsi dans votre jeunesse, est-ce une raison valable pour faire la même chose avec lui ? Êtes-vous heureux de ce que vous êtes devenu ? Souhaitez-vous la même chose pour vos enfants, la génération de demain ?

Tout ce qui existe a été à l’origine une pensée. Tout ce que vous faites, ce que vous réalisez de positif ou négatif est à l’origine d’une pensée. Il vaut donc mieux apprendre à les dominer et non le contraire.

Selon les chercheurs, nous nous parlons intérieurement en moyenne 50 000 fois par jour. Quel pourcentage de vos pensées sont positives ? Pensez-y un peu et regardez où vous en êtes dans votre vie. Êtes-vous là où vous le voulez ? Si oui, bravo, aidez les autres maintenant, trop peu de gens sont comme vous et moi. Si vous n’êtes pas où vous le voulez, prenez-vous en main dès maintenant, il n’est pas trop tard. Avant de « penser » à vouloir changer les autres, pensez donc à changer vos propres pensées.

Il est vrai que nos pensées viennent souvent de nos expériences antérieures. Étant enfant, il y a certainement des expériences que vous aurez préféré ne pas vivre. À ce moment de votre vie, vous aviez peu de contrôle sur vos pensées. Les adultes le faisaient pour vous. « Tu ne réussiras jamais ça, ne fais pas ça, assis-toi et ne bouge pas de là, laisse les grandes personnes s’occuper de ça, arrête de t’exciter, c’est juste un jeu, etc. » Vous comprenez fort bien ce que je veux dire.

Toutefois, aujourd’hui, vous qui me lisez n’avez aucune raison de vous laisser contrôler par vos pensées. C’est à peu près la seule chose qui vous appartient vraiment, alors, de grâce, gardez-en le contrôle. Malheureusement, certaines personnes laisseront quand même d’autres contrôler leurs pensées. Savez-vous quoi ? Ça leur permettra d’avoir une excuse ou une défaite de retourner la faute de leurs misères sur quelqu’un d’autre.

Désolé, j’ai peu de pitié pour ces gens. Il vous arrivera de vivre des expériences difficiles, éprouvantes même, mais si vous avez développé une habitude de pensée positive, je vous garantis que l’épreuve sera beaucoup plus facile à surmonter.

Une strophe optimiste dit « de ne considérer que le bon côté des choses en véritable optimiste ». Ce n’est pas toujours facile, mais dans chacune des expériences de notre vie, il y a quelque chose à retirer afin de poursuivre notre route vers le bonheur.

Guy Plante

Que se soit pour une réunion des ventes, un colloque ou un congrès, assurez-vous de retenir rapidement les services de Guy, afin qu’il vous prépare une conférence personnalisée et inoubliable.

1-866-257-7787

www.guyplante.com

Source: http://www.contenulibre.com/76-coaching